Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un Site Unique

  • : LA CONSTITUTION EN AFRIQUE
  • LA CONSTITUTION EN AFRIQUE
  • : LA CONSTITUTION EN AFRIQUE est un espace d’expression, de réflexion et d’échanges dédié au(x) droit(s) constitutionnel(s) en mutation dans cette partie du monde
  • Contact

L'auteur



  BOLLE STEPHANE 

Stéphane BOLLE

Maître de conférences
HDR en droit public
Université Paul Valéry - Montpellier III 
 

Recherchez

Contribuez

 

Cliquez ici pour participer

BIENVENUE

La Constitution en Afrique est un espace d'expression, de réflexion et d'échanges dédié au(x) droit(s) constitutionnel(s) en mutation dans cette partie du monde.
Ce site propose un regard différent sur l'actualité constitutionnelle foisonnante des pays africains. Il ne s'agit pas de singer les gazettes ou les libelles, de s'abîmer dans une lecture partisane des constitutions, des révisions, des pratiques et des jurisprudences. Sans angélisme ni scepticisme, il urge d'analyser, en constitutionnaliste, une actualité constitutionnelle largement méconnue et passablement déformée.
La Constitution en Afrique se conçoit comme l'un des vecteurs du renouvellement doctrinal qu'imposent les changements à l'œuvre depuis la décennie 1990. La chose constitutionnelle a acquis dans la région une importance inédite. Il faut changer de paradigme pour la rendre intelligible ! C'est d'abord au constitutionnaliste de jauger le constitutionnalisme africain contemporain, ses échecs - toujours attestés -, ses succès - trop souvent négligés. Sans verser ni dans la science politique, ni dans un positivisme aveugle, le constitutionnaliste peut et doit décrypter la vie constitutionnelle, en faisant le meilleur usage des outils de la science actuelle du droit.
La Constitution en Afrique est enfin un forum, un lieu ouvert à la participation des chercheurs débutants ou confirmés qui souhaitent confronter leurs points de vue. N'hésitez pas à enrichir ce site de commentaires, de réactions aux notes d'actualité ou de lecture, de billets ou de documents. Vos contributions sont attendues.

Au plaisir d'échanger avec vous

 

 

Stéphane BOLLE
Maître de conférences HDR en droit public
Université Paul Valéry - Montpellier III

 

24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 17:30

Faîte par des hommes pour des hommes, toute constitution souffre d’imperfections. Les constitutions africaines n’échappent pas à la règle. Elles contiennent, elles aussi, « certaines bizarreries » qui « proviennent de la rédaction même de la Constitution car son texte n’est pas exempt d’erreurs, de contradictions et de lacunes »[1]. Après "L'impossible destitution du président centrafricain" et "L'étrange régime des règlements des assemblées", le présent billet se propose d’en identifier quelques unes.

 

Lisez la suite ICI

 

 

Stéphane BOLLE

Maître de conférences HDR en droit public

http://www.la-constitution-en-afrique.org/


[1] François LUCHAIRE, « Douze bizarreries constitutionnelles – bien françaises », in Mélanges Gérard Conac, Paris, Economica, 2001, p. 151.

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéphane Bolle - dans Afrique
commenter cet article

commentaires

romina 18/05/2009 13:52

je crois que les anomalie dans le droit c'est partout, c'est pas seulment une cas qui concerne l'afrique!le droit est ecrit par l'homme et c'est normal d'y trouver des incongruences...mais ca devient surement pire quand l'application de la loi devient negative pour le citoyen a cause du bas niveau de transparence de la loi en general!romina 

servel fabienne 29/04/2009 20:51

Quel travail magnifique que tu fais, bon je piges pas tout mais je suis admirative et fière te de connaitre, bises bonne continuation fabienne

Larissa 27/04/2009 18:35

C'est la ou repose le grand probleme en Afrique. Comment expliquer que la Loi fondamentale du prime abord presente deja des contradictions? Ainsi, cela puisse expliquer les reccurentes "retouches"....

Stéphane Bolle 28/04/2009 08:07


Larissa,
Toute loi fondamentale, d'Afrique ou d'ailleurs, contient des bizarreries. Ce n'est pas un problème purement africain!
S'il est exact qu'il appartient au pouvoir de révision de corriger les erreurs, d'améliorer l'oeuvre du constituant originaire, les lois constitutionnelles adoptées ne visent pas, en général en
Afrique, à procéder à ces "retouches" techniques mais à changer les règles du jeu politiques. C'est dire que les bizarrerries constitutionnelles "made in" Afrique perdurent, nonobstant la
succession des révisions.


Larissa 27/04/2009 18:29

Bizarrerie-constitutionnelles "made in" Afrique, je dis OUI.Concernant l'analyse faite sur la note sur l'article 110 alinea 1 de la Constitution de la Republique du Congo qui stipule que "Le a l'initiatif de l'initiative legislative et vote seul la loi"; effectivement il ya une contradiction avec l'article 132 al.2 qui donne se pouvoir egalement au President de la Republique qui peut legiferer temporairement.

Larissa 27/04/2009 18:23

Bizarreries-Constitutionnelles "made in" Africa, je dis OUI.Me repportant a l'analyse faite dans la note concernant l'article 110 aliea 1 de la Constitution de la republique du Congo qui stipule que "Le Parlement a l’initiative législative et vote seul la loi"

Classé

Rubriques