Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un Site Unique

  • : LA CONSTITUTION EN AFRIQUE
  • LA CONSTITUTION EN AFRIQUE
  • : LA CONSTITUTION EN AFRIQUE est un espace d’expression, de réflexion et d’échanges dédié au(x) droit(s) constitutionnel(s) en mutation dans cette partie du monde
  • Contact

L'auteur



  BOLLE STEPHANE 

Stéphane BOLLE

Maître de conférences
HDR en droit public
Université Paul Valéry - Montpellier III 
 

Recherchez

Contribuez

 

Cliquez ici pour participer

BIENVENUE

La Constitution en Afrique est un espace d'expression, de réflexion et d'échanges dédié au(x) droit(s) constitutionnel(s) en mutation dans cette partie du monde.
Ce site propose un regard différent sur l'actualité constitutionnelle foisonnante des pays africains. Il ne s'agit pas de singer les gazettes ou les libelles, de s'abîmer dans une lecture partisane des constitutions, des révisions, des pratiques et des jurisprudences. Sans angélisme ni scepticisme, il urge d'analyser, en constitutionnaliste, une actualité constitutionnelle largement méconnue et passablement déformée.
La Constitution en Afrique se conçoit comme l'un des vecteurs du renouvellement doctrinal qu'imposent les changements à l'œuvre depuis la décennie 1990. La chose constitutionnelle a acquis dans la région une importance inédite. Il faut changer de paradigme pour la rendre intelligible ! C'est d'abord au constitutionnaliste de jauger le constitutionnalisme africain contemporain, ses échecs - toujours attestés -, ses succès - trop souvent négligés. Sans verser ni dans la science politique, ni dans un positivisme aveugle, le constitutionnaliste peut et doit décrypter la vie constitutionnelle, en faisant le meilleur usage des outils de la science actuelle du droit.
La Constitution en Afrique est enfin un forum, un lieu ouvert à la participation des chercheurs débutants ou confirmés qui souhaitent confronter leurs points de vue. N'hésitez pas à enrichir ce site de commentaires, de réactions aux notes d'actualité ou de lecture, de billets ou de documents. Vos contributions sont attendues.

Au plaisir d'échanger avec vous

 

 

Stéphane BOLLE
Maître de conférences HDR en droit public
Université Paul Valéry - Montpellier III

 

2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 08:18


            La Constitution du Sénégal est désormais à la portée de tout internaute. En quelques clics, vous pouvez désormais rassembler nombre de matériaux juridiques indispensables à la réalisation d’une bonne thèse de droit constitutionnel sénégalais (en particulier, la Constitution, les lois constitutionnelles, les lois organiques, et les règlements des institutions, en version intégrale).

 

            Toute une kyrielle de sites publics s’offre au doctorant, lui donne matière :

 

  • Le site du Gouvernement de la République du Sénégal – récemment relooké - donne un aperçu du droit positif et de l’activité de l’exécutif (avec, par exemple, les comptes-rendus du Conseil des ministres), en même temps qu’il sert de portail de l’Etat et de ses institutions.
  • Le Journal officiel de la République du Sénégal est en ligne ; le site, relativement difficile d’accès (en général en deux clics, le second avec « rafraîchir la page ») et mis à jour un peu lentement (deux à trois mois de décalage, permet de disposer de textes récents, exposés des motifs compris s’agissant des lois. [Nouvelle adresse, identifiée le 24/10/2009: http://www.jo.gouv.sn/ ]
  • Le Parlement bicaméral de la République du Sénégal affirme sa présence, avec les sites de l'Assemblée Nationale (récemment ressuscité) et du Sénat, où sont publiés, entre autres, les règlements des assemblées.
  • En revanche, le pouvoir judiciaire est bien mal pourvu. Si la Cour des comptes a son propre site, celui de la Cour Suprême, aujourd’hui réduit à un titre et un logo, est en chantier. Quant au Conseil Constitutionnel, il n’a plus, depuis bien longtemps, un site qui donne accès à ses décisions et avis.

 

De telles facilités, inconnues de bien des générations de curieux et de doctorants, ne dispensent évidemment pas d’exploiter, prudemment et méthodiquement, les documents rassemblés.

 

 

 

Stéphane BOLLE

Maître de conférences HDR en droit public

http://www.la-constitution-en-afrique.org/

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéphane Bolle - dans Le coin du chercheur
commenter cet article

commentaires

Classé

Rubriques